L'échangeur-échangé

La Métaphore de l’échangeur, la métamorphose de l’échange.

L’échangeur du Cardo est naturellement, de par sa localisation au croisement du périphérique nord de Nantes et de la route de Rennes, un noeud de mobilités. Derrière la sur-représentation de l’automobile, se cache, cependant, une problématique plus large : celle de l’automobilité. Le rapport de l’Homme à ses déplacements et aux multiples outils qui le lui permettent, est donc au centre de ce projet. L’échangeur autoroutier, cependant, fait figure de l’impossible cohabitation, en terme de besoins et d’intérêts, entre les échelles locales et globales, donc ce projet tend à rétablir l’équilibre.

Le projet de l’échangeur est un projet d’équipements publics, une porte d’entrée métropolitaine qui répond aux enjeux suivants :

 

Fonctionnel : Relais de moblités, la métaphore de l’échangeur.

– Connecter les sites entres-eux : le quartier du Cardo et le périphérique, Orvault et Indre (en passant par Saint-Herblain, Atlantis, la Chézine, la Route de Vannes et la Vallée du Cens.)

– Interface multimodale : voitures, bus, vélos, piétons.

– Visibilité, Clarté des lectures d’usage.

– Mettre à disposition des usagers de nouveaux services.

 

Social : Générer de la publicité, des échanges, des espaces de loisirs, la métamorphose de l’échange.

– Espace de publicité : flux, points de rencontre entre usagers, espaces d’attente, points de rendez-vous…

– Ménager des points de vue diversifiés sur l’espace public

– Nouvelle centralité pour le Cardo, développer le quartier, générer une vie de quartier, de nouveaux usages et de nouveaux repères.

 

Sensible : Habiter l’échangeur.

– Interroger l’esprit du lieu : intégration au paysage et à l’existant (léchangeur, la place du Cardo, la plaine de Jeux)

– Poétique du pont habité : Comment habiter l’échangeur ? Comment lier et connecter les espaces entre eux ?

– Jeux de niveaux : Haut/Bas, rythme, lumière, travail sur la ligne et le passage.