Routes de Vannes; un exemple de sectorisation

carte-1

Route de Vannes: une entrée de ville

Photos-1

Le Sillon de Bretagne

Photos-3

Routes de Vannes Strip

photos-2

Une sectorisation du territoire bien définie. (vue depuis le Sillon de Bretagne)

carte-2

Les boîtes à chaussures opaques et climatisé de la route de Vannes, crées une barrière entre les différentes zones du site

carte-3

Manque de connections entre les différentes zones situées de part et d’autre de la Route de Vannes

 

Des situations urbaines imprévues créant trois nouvelles traversées

Les situations urbaines imprévues observées sur le territoire révèlent trois traversées intéressantes. Prises en compte ensembles, elles permettent alors de se projeter dans le but de retourner le sens de la route, lui faisant aller du statut de route à celui de boulevard.

Elles viennent également raccorder les zones situés de part et d’autres de celle-ci créant des percées intéressantes et des liens cohérents avec ‘l’arrière’ c’est à dire la ville et ses habitants.

La Route, au delà d’être un symbole de l’urbanisme commerciale à outrance, devient un passage évident et essentiel à la re-formation du territoire dans un interêt commun.

 

Ces situations concrètes et uniques parlent à la fois de spatialité, de sociabilité et de temporalité ; de l’objet lui même, mais aussi de son contexte dans un territoire précis.

Ce sont des situations hétéroclites, qui révèlent à la fois des usages potentiels, des moteurs de fictions, des révélateurs de sensibilité, et des différentes formes de sociabilité en vue de nous donner des pistes pour qualifier ces nouvelles traversées.

 

MAQUETAesquema