Meulan-les-Mureaux: territoire expérimental de l’hydroécologie

Le champ captant de Flins-Aubergenville : un terrain caractéristique des interactions entre eau et agriculture

Les communes de Meulan et des Mureaux profitent de la proximité d’équipements liés à l’eau dans un périmètre réduit. On voit ainsi s’organiser, à l’ouest des deux communes, un territoire regroupant des sources d’eau superficielles, des stations de pompage, une station d’épuration des eaux usées de dimension métropolitaine, une usine de traitement des eaux potables et des châteaux d’eau. Dès lors, on retrouve à travers ce périmètre, toutes les installations techniques nécessaires au fonctionnement du circuit de l’eau, depuis la source jusqu’au robinet. Le paysage de Meulan-les-Mureaux se construit donc autour d’une eau «visible», à la surface : la Seine, mais aussi autour d’une grande richesse, la ressource en eau souterraine. Les stations de pompage présentes sur ce territoire permettent l’exploitation du vaste champ captant de Flins-Aubergenville.

circuit de l'eau

Un territoire ressource: Proximité des équipements permettant le circuit de l’eau domestique

Depuis les années soixante, ce champ captant assure l’alimentation en eau potable d’une partie significative de l’Ile de France, à partir des eaux de la nappe souterraine de la craie (roche sédimentaire poreuse), captées au droit de la plaine alluviale de la Seine. D’une capacité de production de 150 000 m3/j, ce champ captant peut alimenter en eau potable 700 000 habitants, rendant de fait cette ressource stratégique pour l’alimentation en eau de tout l’Ouest parisien.

situation champ captant

Localisation du champ captant de Flins-Aubergenville