Par Marie.

Ras le bol de prendre le 73, toujours blindé ce bus. Impossible d’éviter les gens du lycée. Et si seulement y’avait qu’ eux. Toujours les mêmes têtes. Tu fais semblant d’être social, sympa alors que chacun de nous préférerait fermer sa gueule. Non mais c’est vrai, qui ça intéresse de savoir ce que t’as fait de ton week-end ou de tes vacances, surtout à 7h30. Courtoisie mon cul, gentille hypocrisie plutôt.. Je demande rien moi, je veux juste écouter mon son et regarder par la fenêtre, ça me fait marrer de voir tous ces cons, pressés d’aller au boulot. Et tous les matins c’est la même chose ils sont tous coincé dans les embouteillages vers route de Vannes, et ça les emmerde, tu peux le voir à leurs têtes. Y’a que ma mère que ça détend , elle aime bien écouter ses émissions de radio dans les bouchons à ce qu’il parait… Mais bon quand même, quand est ce que les patrons auront compris que les faire tous embaucher à la même heure c’est une connerie.
Je vois le Sillon. J’laime bien quand même, quoi qu’on en dise. Il veille sur nous comme dirait mon père. Par contre ça l’arrange bien de ne pas y vivre. Mon père jle comprend pas il dit qu’il adore sa maison, son jardin, ses tomates, son petit palmier qu’il a planté mais qui grandit pas. Il dit qu’il est tranquille ici. mais il passe tout son temps libre en ville à faire du shopping, aller au ciné, au marché, au resto… Et en attendant ça fait 15 ans qu’on est au coincé ici. Moi notre maison, Je m’y sens bien le dimanche, quand on se retrouve en famille dans le salon à regarder la télé. Sinon ça me déprime putain, il se passe rien..
Le plus flippant c’est qu’ ils viennent de retirer la ligne 79 qui passait dans le lotissement. Ca fait que le 73 fait un vieux détour pour se « rapprocher » de nous, «les reclus» comme dirait Vincent. Quand je pense que c’est cette pimbêche de Mme Humeau qui a fait pression pour qu’il fasse ce détour, on aura tout vu … Bon je vais pas me plaindre ça m’évite de marcher 100 mètres de plus. Mais bon en tous cas ça nous fout dedans cette histoire de bus, on se retrouve pour de bon enfermés dans ce lotissement. Plus de passage. Plus de signe de l’extérieur. Fini le temps où on squattait l’aubette avec les potes…
Et dire qu’à quelques mètres de Bois Raguenet un camp de roms s’est installé et tout le monde s’en fout. Putain quand Je repense à Gervais hier qui se marrait parce qu’ ils se sont mis à côté de la prison pour mineur ; « au moins ils auront pas loin à aller » il nous sort… Le blanc que ça a jeté. Quand je revois la tête de mon père, il riait jaune. Il savait plus ou se mettre, le pauvre. J’aurais dû répliquer, mais j’ai pas eu le courage.
En tout cas j’ai hâte de sortir de ce lotissement pourri et de me trouver un appartement en ville, y’en a ras le bol de dormir chez les potes, et de devoir prendre le tram les dimanches matin. Le stop c’est pas mal finalement. Samedi ça a bien marché, toujours des mecs qui sont prêts à te ramener jusqu’à chez toi. Tiens ça me fait penser que ce ce soir faut pas que j’oublie d’aller au code, plutôt j’aurais le permis plus tôt je pourrais me barrer d’ici.

Le Lotissement du Bois Raguenet, arrêt Jolière

Le Lotissement du Bois Raguenet, arrêt Jolière